Salut, ça gaze ? Si oui, vous avez bien de la chance ! Dans ma vie à moi, ya rien de bien excitant. J'aurai seize ans dans un petit mois et dix huit ans dans deux ans et trente deux jours. Je suis une lycéenne on ne peut plus banale. Mes journées se suivent et se ressemblent toutes sans la moindre exception. Un seul refrain : lycée, boulot, dodo. C'est long et tellement chiant... En plus, entre les parents qui vous gueulent dessus et les profs qui en veulent toujours un max, c'est pas toujours simple.... Au lieu de regarder des séries américaines assise au fond du canapé, j'aimerais pouvoir m'éclater, faire la fiesta, tester l'alcool voire même les joints. Mais bon, vu la prison dans laquelle je vis, ce sera pour plus tard. Je suis pas prête de quitter Bourmont, un village de campagne complètement paumé, le trou du cul du monde....

 

Pour arranger le tout, je suis une mocheté de première classe : les cheveux gras comme de l'huile et bourrés de pellicules, la peau parsemée de gros pustules purulents, de grosses lunettes d'ovni et bien sûr, des seins plats comme des crêpes. Ma rum, elle me donne trois francs six sous tous les mois. Du coup, je suis pas très branchée. Je me contente de pantalons en toile, de tee shirts unis ou de gilets soldés. Pas une seule robe de soirée..... En bref, c'est la dèche.

 

Il y encore six mois de ça, je voyais tout en noir, je n'avais qu'une chose en tête : me barrer le plus loin possible pour en finir avec cette vie que je n'avais pas choisie. Au lycée, à la maison, dans mon corps ou dans ma tête, rien ne me plaisait. Je ne croyais plus en rien, tout me saoulait au plus haut point. Pas de projets, pas de bonheur, rien à célébrer. Seulement, depuis le dix février, ma vie a bien changé. J'ai rencontré un garçon.

 

Il s'appelle Lisandre et il a bientôt vingt ans. Ya rien à dire : c'est un vrai canon. Il est grand et mince. Ses longs cheveux bruns et frisés sont si lisses, si soyeux, si agréables à peigner.... Ses yeux bleus azur ne peuvent pas passer inaperçus. Lisandre, il se prend pas la grosse tête. Il veut une vie simple. Il pense aux autres et il se contente de trois fois rien. Il est bosseur et aux petits soins pour sa nana comme il dit.

 

La première fois que je l'ai vu, c'était au millénium club, juste au coin. Je ne l'ai pas quitté des yeux. Je ne savais pas quoi dire ni quoi faire. Mon cœur battait à cent à l'heure. Mes mains, mes jambes et tout le reste tremblait. D'un autre côté, j'étais toute excitée, une vraie pile électrique. Ma pote Lisa, elle a dit que mes yeux brillaient, que si j'avais pu le manger ou le kidnapper sans me mettre dans le caca, je l'aurais fait illico. Depuis ce jour là, Lisandre est dans ma tête. Je pense à lui tout le temps, il me manque tout le temps et encore plus le soir. Je guette ses petits SMS gentils, j'attends chaque récré avec impatience pour le rejoindre devant la grille et prendre sa main ou savourer ses tendres baisers. Au resto, au ciné, au parc... Il m'amène partout. Il travaille alors il dit que c'est tout naturel.

 

Avec lui, tout est toujours trop bien mais trop court. Je me sens forte et importante. J'ai envie d'avancer, de tenter des trucs. Je veux lui faire plaisir alors je me défonce : la cuisine, le ménage, les études, les petits cadeaux... Tout devient plus facile, j'y vois beaucoup plus clair. Je veux absolument tout faire : avoir une maison, un boulot, un bébé, voyager... C'est comme ça et pas autrement. Ma vie d'avant, je la zappe total. C'est juste plus possible.

 

Il faut que je vous dise quelque chose . Je vous fais confiance alors vous dites rien. Ce sera notre secret, juste vous et moi. En fait, je sais pas trop ce qui m'arrive. Tout est allé super vite, j'ai pas pu contrôler. Maintenant, je me laisse porter. C'est trop de la balle. Je suis bien, je crois que je suis heureuse. C'est même pire, bien pire que ça : je crois que je suis amoureuse.... C'est grave docteur ?

Proposé par Marlène